L’activité physique adaptée ? Pour quoi faire ?

+
Les recommandations de l’OMS en terme d’activité physique sont nombreuses « […] 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée ou au moins 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue […] ». Pourtant, dès le plus jeune âge la sédentarité , qui est un problème de santé publique mondial , s’installe. L’augmentation de l’utilisation des modes de transports « passifs », les activités bureautiques… ; sont en partie responsables. Ainsi, selon l’OMS, elle représente le 4ème facteur de risque de mortalité au niveau mondial et représente 6 % des décès.

Il a été prouvé que l’activité physique permet de prévenir l’apparition /l’aggravation de pathologies telles que les cancers, le diabète ou bien l’hypertension, ainsi que l’amélioration de la qualité de vie, l’autonomie et la réinsertion sociale des personnes.

C’est à ce moment là que l’Activité Physique Adaptée à toute sa pertinence.

Par le biais d’enseignants diplômés (Licence et/ou Master en APA) et ayant les connaissances spécifiques des différentes pathologies et/ou handicaps qu’ils rencontrent. L’activité physique est rendu accessible à toutes personnes ayant des objectifs, des capacités et/ou des besoins spécifiques. Pratiquer une activité devient alors plus ludique, convivial et motivant, c’est ainsi qu’elle peut se pérenniser, et de ce fait, prévenir la santé physique, mentale et sociale.

Mais alors qui peux bénéficier de cette « APA » ?

Toutes personnes, majeures ou non, souhaitant pratiquer une Activité Physique Adaptée à ses capacités, à son handicap ou à sa maladie . A domicile pour les personnes ne pouvant pas se déplacer, ou bien, en collectif pour les personnes mobiles et désirant renouer des liens sociaux.

Les « pratiquants » peuvent être dirigés par le biais des associations ou directement en contactant un enseignant APA. Aussi, les médecins traitants ont la possibilité de prescrire de l’activité physique avec possibilités d’aides au financement par le biais des mutuelles (ce thème fera le sujet d’un article).

L’ Activité Physique Adaptée intervient alors en tant que « thérapie non médicamenteuse »avec la possibilité de bénéficier du « sport sur ordonnance ». Bien que la prescription d’activité physique ne soit pas encore généralisée, elle est en plein développement.

Cela permettrait de généraliser et d’intégrer l’activité physique dans le quotidien / la santé des Français.

Un commentaire

  1. maigrir said on août 23, 2019 http://a%20rel='nofollow'%20class='btn%20small%20color%20right'%20href='#comment-1'%20data-commentid=1%20data-postid=36%20data-belowelement=comment-1%20data-respondelement=respond%20aria-label='Répondre%20à%20maigrir'Répondre/a Répondre
    I like the helpful info you provide in your articles. I will bookmark your weblog and take a look at once more here regularly. I'm slightly sure I will be informed many new stuff proper right here! Good luck for the next!

Laisser un commentaire

Note: Nous nous réservons le droit de supprimer tout commentaire sans préavis.

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires *